Le nombre de sans-abri dans la capitale de l’État de Californie a augmenté de près de 70 % depuis 2019. FAUT DIRE MERCI A LA MOMIE D USURPATEUR DE BIDEN SOUS TRUMP TOUT ALLAIT BIEN AUX USA

Le nombre de sans-abri dans la ville de Sacramento, capitale de l’État de Californie, a augmenté de près de 70 % depuis 2019. Elle compte désormais plus de personnes non logées que San Francisco.

On estime qu’au moins 9 278 Sacramentains sont sans domicile, la majorité d’entre eux dormant à l’extérieur ou dans des véhicules. Des campements de sans-abri ont également surgi sur des digues, près des écoles et à côté de routes très fréquentées. Dans ces conditions, le comté de Sacramento a désormais le deuxième taux le plus élevé de sans-abri par habitant de tout le Golden State.

Les coûts exorbitants du logement sont à blâmer dans l’augmentation spectaculaire du nombre de sans-abri dans la River City. Selon le Guardian, le prix médian d’une maison dans le comté de Sacramento a dépassé la barre des 500 000 dollars. Le loyer mensuel médian, quant à lui, s’élève désormais à 2 774 dollars, soit plus de 5 % de plus qu’en 2021.

Un rapport de l’association à but non lucratif Sacramento Steps Forward en atteste, affirmant que le coût élevé du logement joue un rôle énorme dans la croissance du sans-abrisme. Il a constaté que le loyer médian dans la ville a grimpé de 14 % entre janvier 2017 et avril 2019, et a continué à grimper en moyenne de 20 % entre mars 2020 et novembre 2021.

« L’augmentation des loyers a poussé les résidents de longue date dans la rue, tandis que la pénurie de logements abordables a rendu difficile pour eux de trouver un autre endroit où aller », a rapporté le Guardian. Les chiffres de 2015, largement reconnus comme un sous-dénombrement, faisaient état d’une population de 2 659 sans-abri à Sacramento. Ce chiffre est passé à 5 561 personnes en 2019, et à 9 278 en 2022.

« Sacramento, la capitale de la cinquième plus grande économie du monde, manque de plus de 100 000 unités de logement abordable », a déclaré Crystal Sanchez, présidente du Sacramento Homeless Union. « Nous ne pouvons pas survivre ici. J’ai vécu ici toute ma vie ».

Brighteon.TV
« Nous avons des campements partout », a déclaré le directeur exécutif de la Sacramento Coalition to End Homelessness, Bob Erlenbusch. Il a commenté que la situation dans la River City a « changé de façon spectaculaire juste au cours des trois dernières années. » (Related : La capitale de la Californie s’effondre dans le chaos, les excréments, la toxicomanie et le sans-abrisme… et tout cela est dirigé par les démocrates, bien sûr).

Katie Valenzuela, conseillère municipale de Sacramento, a quant à elle déclaré : « Nos abris sont remplis de personnes qui se sont stabilisées [et] ont trouvé un emploi [mais] ne peuvent pas trouver de logement. On commence à voir beaucoup plus de gens qui ne peuvent tout simplement pas trouver de logement – beaucoup plus de personnes âgées [et] de personnes handicapées. »

La mesure O répondra-t-elle à la crise des sans-abri de Sacramento ?
La crise des sans-abri de Sacramento est un enjeu des prochaines élections de mi-mandat, puisque la mesure O de la ville figurera sur les bulletins de vote de la ville. Connue officiellement sous le nom de Emergency Shelter and Enforcement Act of 2022, la mesure O interdirait les campements sur les propriétés publiques et privées. Elle permettrait également aux résidents « lésés par le camping illégal » d’engager une action en justice contre la ville.

La mesure impose à la ville, par l’intermédiaire du directeur municipal, de fixer un nombre minimum de places d’hébergement. Les sans-abri, quant à eux, pourraient être accusés d’un délit s’ils refusent les abris qui leur sont proposés.

La mesure O a reçu le soutien de chefs d’entreprise locaux mécontents de la réponse timide du maire de Sacramento, Darrell Steinberg. L’avocat Daniel Conway, ancien chef de cabinet du prédécesseur de Steinberg, Kevin Johnson, a souligné que les actions de Steinberg et du conseil municipal en matière de lutte contre le sans-abrisme au cours des cinq dernières années étaient « au mieux une impasse [et] au pire un pointage du doigt ».

« C’est, à bien des égards, ce que la ville est actuellement en mesure de faire », a déclaré Conway, en faisant référence à la mesure O. « Nous voyons définitivement l’accent mis sur l’application de la loi, et quand il s’agit de créer une capacité d’hébergement, les fonctionnaires haussent en quelque sorte les épaules. »

Erlenbusch a prédit que la mesure O sera adoptée lors des élections de mi-mandat, en disant : « Aucun d’entre nous ne serait surpris [si] elle est adoptée en raison de la colère de la communauté. » Cela, a-t-il expliqué, est dû au fait que les mesures de Sacramento ont été un échec qui a laissé les résidents, les défenseurs et les conseils de quartier exaspérés, sans rien à montrer.

« La réponse de la plupart des communautés est de revenir à la criminalisation des personnes sans domicile, ce qu’elles ont fait. Nous avons une crise des sans-abri, et les élus ne font pratiquement rien pour y remédier – sauf continuer à criminaliser les gens. »

Regardez ces images de campements de sans-abri à Los Angeles – un spectacle familier à Sacramento et dans d’autres villes de Californie.

Watch this footage of homeless encampments in Los Angeles – a familiar sight in Sacramento and other California cities.

https://www.brighteon.com/embed/88dd09d8-c51e-438e-bfd4-21aab2bcc0ab

This video is from the ZGoldenReport channel on Brighteon.com.

More related stories:

California’s wealthy elite finally facing their day of reckoning as liberal policies leave surge of homeless people, used needles and human feces on their doorstep.

As San Francisco collapses into Venezuela, the city turns a parking lot into a homeless camp with “case officers.”

Over 50% of fires in Los Angeles this year were caused by the city’s surging homeless population.

Liberal cities in California becoming homeless wastelands as socialist policies FAIL.

Feeding LA’s homeless industrial complex.

Sources include:

TheGuardian.com

Brighteon.com

https://www.naturalnews.com/2022-11-07-homelessness-in-sacramento-rises-almost-70-percent.html

3 commentaires sur « Le nombre de sans-abri dans la capitale de l’État de Californie a augmenté de près de 70 % depuis 2019. FAUT DIRE MERCI A LA MOMIE D USURPATEUR DE BIDEN SOUS TRUMP TOUT ALLAIT BIEN AUX USA »

  1. eh oui ! et en France on turture les Gilets Jaunes, et maintenant les soignants jaunes ! et on baillonne les savants et les humanistes !
    Ce qui nous manque ? le Bon sens de Chantal Goyaa !!!! voyez en bas !
    Les gilets jaunes, lors du 1er anniversaire du mouvement un élu du parti de Florian Philippot « les Patriotes » avait écrit :

    Il y a 4 ans an, naissait le mouvement des Gilets Jaunes, mouvement populaire sans précédent, faisant fi des structures syndicales embourgeoisées et traîtresses, mouvement ô combien légitime, puisque d’un peuple ― travailleurs et retraités aux salaires et pensions de misère et subissant une fiscalité inique, précaires de toutes sortes, familles ou parents isolés dont les revenus ne permettent pas d’aller au bout du mois… ―, peuple accablé par les politiques eurolibérales servilement appliquées par ses gouvernants, Macron en premier lieu, et en demande criante d’Etat souverain, de nation protectrice et de justice sociale, bref de République !

    « Les vrais terroristes de notre monde ne se réunissent pas sur les quais à minuit, ni ne crient « Allahu Akbar » avant une action violente. Les vrais terroristes de notre monde portent des costumes à 5 000 dollars et occupent les plus hautes fonctions de la finance, du gouvernement et des affaires. »

    Eh oui je le rappelle les évènements au Chili ont bien montré que les gilets jaunes n’ont pas été trop violents, mais PAS ASSEZ violents ! Là ils n’auraient pas été injuriés, diabolisés, caricaturés par les journaputes, si le gouvernement avait eu peur il leur aurait parlé très gentiment ! et aurait cédé.

    C’est comme à Dijon, comme dit Dieudo, – notre Béranger, du XXI siècle, le bon sens et l’humanisme, la parole forte et vraie, – là pas d’infirmières traînées par les cheveux ! pas d’yeux crevés, pas de flash-balls en pleine gueule sur de pacifiques passants sans défense. Tout à coup « beaucoup plus courtois les CRS ! Là ils se pissaient d’ssus »

    https://ru-clip.net/video/YxYlWB-8wto/esclavage-pour-dette-r%C3%A9gression-sociale-ripostons.html

    tiens les spéculateurs boursiers on ne leur propose pas de réduire leurs revenus de 25%, les banques centrales les « aide » (avec notre argent), ben si on les « licenciait de leurs actions ? expropriation des actionnaires sans indemnisation, c’est ce que voulaient faire les socialistes, du temps où il y en avait ! en 1900, ça serait une bonne idée, moi je suis pour !

    et comme chantait Chantal Goya :

    Ce matin, un lapin, a tué un chasseur

    explication :

    C’était un lapin, qui avait un fusil

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s